L’Histoire mystérieuse de la planète Terre partie 1

Une Genèse liée à celle du Soleil

La naissance de la Terre remonte à 4,5 milliards d’années. A l’intérieur de la Voie Lactée se trouvait un nuage de poussières d’étoiles (nébuleuse) qui, en s’effondrant sur lui même donna naissance au Soleil. Une sphère dense et chaude se forma puis la température grimpa jusqu’à dépasser les 15 millions de degrés. Cette température symbolise le seuil à partir duquel les réactions nucléaires peuvent avoir lieu. Peu de temps après, les poussières se dispersèrent et formèrent un disque deRésultat de recherche d'images pour "soleil univers" gaz qui se dispersa autour du Soleil. Il existe une théorie seront laquelle un élément nommé l’Aluminium 26 serait à l’origine de la formation des prototypes de planètes. Notre soleil est né.

La Terre prend forme

Les poussières agglomérées autour de l’astre solaire contenaient des molécules d’eau, d’azote et d’ammoniac solide qui ont formé des planètes géantes en moins de 3 millions d’années. Un peu plus près du soleil, les métaux et les roches se condensent et façonnent les planètes telluriques (Une planète tellurique est une planète dense pourvue d’un sol comme Mercure, Vénus, Mars et la Terre). De minuscules grains ou flocons s’agglomèrent sous l’effet de la gravité. La Terre grossit en aspirant les poussières environnantes. Environ dix mille ans après la naissance du soleil, les embryons planétaires prirent forme. À l’époque, la Terre était un planétésimal (se dit des flocons de poussière agglomérés qui entraînent la formation des planètes). Notre planète s’est formée par collisions successives entre planétésimaux. Les scientifiques estiment aujourd’hui que la Terre a atteint sa taille définitive 100 millions d’années après le commencement.

La Terre se refroidit et voit apparaître ses différentes couches

Comme chacun le sait, la Terre est constituée de différentes parties (noyau, manteau, lithosphère etc…). Au fur et à mesure, les Image associéeéléments les plus lourds de la Terre primitive ont coulé vers le centre (un peu comme l’huile et l’eau) sous l’effet de la gravité et organisé la Terre en différentes couches. Au bout de 40 millions d’années après le début de la formation de la planète le noyau de fer en fusion s’est constitué. Ce sont les mouvements du fer liquide qui vont amplifier le champ magnétique terrestre. Peu de temps après, la planète se refroidit: les collisions se raréfient et le magma perd ses gaz. Peu à peu, son atmosphère se dessine. Il n’y a cependant pas la moindre trace de dioxygène dans l’atmosphère au Hadéen (1er éon de l’histoire de la Terre). On estime que ce sont les micro-organismes qui, produisant de l’oxygène, ont oxydé* les minéraux dans les océans. Il y en avait à l’époque beaucoup plus qu’aujourd’hui dans l’air. Au cours des temps géologiques, l’oxygène a eu une teneur plus ou moins importante.

*Oxydation: Réaction chimique provoquée par l’oxygène au cours de laquelle il se produit un échange électrons (oxydoréduction). Il en résulte une combinaison entre l’oxygène et une molécule. La molécule qui reçoit les électrons est appelée «oxydant» et celle qui les cède «réducteur». Par exemple, le fer et l’oxygène s’associent pour donner de l’oxyde de fer (rouille).

À l’inverse, on parle de réduction lorsqu’on retire l’oxyde d’un métal.

Sources: Science & Vie, La Terre cette inconnue