Histoire d’Angleterre partie 2: Des Tudor √† la dictature de Cromwell

La Guerre des Deux RosesRésultat de recherche d'images pour "les tudors histoire d'angleterre"

Au lendemain de la Guerre de Cent Ans, deux grandes familles se disputaient le tr√īne: les Yorks et les Lancastres. Cette guerre prit le nom de¬†Guerre des Deux Roses¬†et voyait s’affronter les Roses blanches (embl√®me des Yorks) et les Roses Rouges (embl√®me des Lancastres). Richard, duc d’York, battit les Lancastres √† Saint-Albans en 1455 et √† Northampton en 1460 mais il fut battu et tu√© √† Wakefield. Son fils, √Čdouard IV fut proclam√© roi par ses partisans (les Yorkistes) et remporta sur les Lancastriens la victoire de Towton en 1461. Mais Warwick passa ensuite √† la solde des Lancastriens et rassembla une arm√©e qui marcha sur Londres. Le tr√īne fut par la suite rendu √† Henry VI en 1470. √Čdouard s’enfuit en Hollande, rassembla une arm√©e et battit les Roses Rouges √† Barnet et √† Tewkesbury. Henry et √Čdouard moururent ensuite en 1483 et ce dernier laissa un fils, √Čdouard V. Mais le duc de Gloucester, oncle d’√Čdouard, prit le titre de roi (Richard III), enferma ses deux neveux (√Čdouard V et le duc d’York) dans le London Donjon et les fit assassiner. Malheureusement, une coalition se forma contre lui. Cette coalition fut dirig√©e par le comte de Richmond qui vainquit Richard III √† Bosworth en 1485. Le comte fut ensuite √©lev√© au titre de Roi d’Angleterre sous le nom d’Henry VII. Ce monarque est le premier de la dynastie des Tudor.

Les Tudors

La dynastie des Tudor (1485-1603) voit l’av√®nement de l’√Čglise anglicane et la pers√©cution des catholiques rest√©s fid√®les au pape, notamment sous le r√®gne d’√Čdouard VI. Le duc de Somerset, oncle d’√Čdouard, tenta d’unir l’√Čcosse √† l’Angleterre en mariant le roi √† sa cousine Marie Stuart. La tentative √©choua et le duc envahit l’√Čcosse et battit son arm√©e √† Pinkie. Marie fut envoy√©e en France pour √©pouser le Dauphin. Le reste du r√®gne fut marqu√© par l’affaire du Norfolk, une insurrection dans cette partie du royaume suite √† un d√©saccord th√©ologique (rapport √† la religion) entre l’arch√©v√™que de Canterbury, Cranmer et l’√©v√™que de Londres Gardiner.

Son successeur, Marie Tudor dite la Sanguinaire voulut r√©tablir le catholicisme mais l’abrogation* de la l√©gislation eccl√©siastique R√©sultat de recherche d'images pour "sir thomas wyatt"provoqua un soul√®vement du Kent et sir Thomas Wyatt marcha sur Londres. Il fut ensuite ex√©cut√©, apr√®s sa d√©faite, avec le duc de Suffolk, Jane Grey et son mari. Elle intervint ensuite contre la France avec son second mari Philippe, roi d’Espagne et prit Saint Quentin. Mais les ducs de Guise reprirent Calais. La reine mourut quelques mois plus tard.

Abroger: Annuler une loi, un décret.

Elisabeth 1ere r√©tablit le protestantisme dans son pays et organisa l’√Čglise anglicane par le bill des 39 articles en 1562. La reine fit d√©capiter Marie Stuart, reine d’√Čcosse en 1587 mais cette ex√©cution provoqua une r√©action de l’Espagne qui voulut venger cette mort en mettant sur pied une puissante flotte, L’Invincible Armada. Cette¬†flotte soi-disant ¬ę¬†invincible¬†¬Ľ fut r√©duite √† n√©ant en 1588 par la temp√™te et le corsaire Sir Francis Drake. Elisabeth d√©fendit plusieurs fois les Pays-Bas, cible de l’Espagne catholique et apporta un soutient militaire √† Henri IV dans sa reconqu√™te du royaume (1590). La reine r√©prima √©galement les Irlandais, agit√©s par l’Espagne (1600). L’empire colonial de l’Espagne disloqu√©*, l’Angleterre devint alors une grande puissance maritime et se lanca √† la conqu√™te de nouvelles terres gr√Ęce √† des marins hors-pair tels que Francis Drake ou Cavendish. Dans les derni√®res ann√©es du r√®gne, la main d’Elisabeth fut souvent demand√©e par les Rois d’Europe mais la reine ne voulut jamais se marier. Elle mourut en 1603, sans descendance. Elle d√©signa Jacques, fils de Marie Stuart, pour successeur. Ainsi s’√©teignit la dynastie des Tudor et annon√ßa l’av√®nement* des Stuart.

Disloquer: √Čparpiller avec violence un tout pour en constituer plusieurs morceaux.

Av√®nement: Accession √† une haute dignit√©. Arriv√©e au pouvoir d’un souverain ou d’un personnage important.

Les Stuarts

D√®s le d√©but du XVIIe si√®cle, le r√®gne de Jacques 1er est marqu√© par une contestation de la Chambre des communes, soutenue par les puritains qui demandent la libert√© pour leurs ministres. Le roi d’Angleterre revendique¬†l’autorit√© absolue et dissout les Chambres qui contestent son autorit√©. Durant 7 ans, il gouverna sans aucun contr√īle de la part des Chambres tandis que sa diplomatie maladroite et sa politique dirig√©e en faveur de l’Espagne (infante espagnole demand√©e en mariage, ex√©cution de R√©sultat de recherche d'images pour "charles 1er d'angleterre"Walter Raleigh*) ach√®vent de le discr√©diter. Son fils, Charles 1er, √©pousa Henriette de France. Une catholique qui entreprit de prot√©ger les catholiques du royaume alors que les puritains du premier parlement contestaient cette politique. Charles dissout alors trois parlement et gouverna pendant onze ans sans eux. Les puritains furent alors pourchass√©s et ces derniers √©migr√®rent en masse de l’autre c√īt√© de l’Atlantique pour fonder les Etats de la Nouvelle-Angleterre (Etats-Unis actuels). Mais Charles, craignant la cr√©ation d’un √©tat ind√©pendant et ennemi, enraya cet exode. Charles voulut ensuite √©tablir en √Čcosse le rite anglican, provoquant un soul√®vement des √©cossais en 1639. Pour faire face √† cette r√©volte, le roi fait appel au Court puis au Long Parlement qui trouve comme seul moyen la guerre civile. Charles et ses cavaliers obtiennent d’abord des victoires mais les T√™tes Rondes, command√©es par Pym, Hampden et Olivier Cromwell reprennent rapidement le dessus √† Marston Moor tandis que les derni√®res forces de Charles sont √©cras√©es √† Naseby. Le roi s’enfuit alors en √Čcosse mais ceux-ci le vendent au Parlement. Charles est alors arr√™t√© par Cromwell et ex√©cut√© en 1649 devant le Palais de Whitehall.

De 1649 √† 1658 se produit ce que l’on appelle la ¬ę¬†dictature de Cromwell¬†¬Ľ. Le dictateur va conqu√©rir l’Irlande et l’√Čcosse. Il expulsera les d√©put√©s du Long Parlement et tentera de cr√©er le Petit Parlement,¬†sans succ√®s. Olivier se proclamera donc Protecteur de la R√©publique d’Angleterre. Cette p√©riode fut marqu√©e par les progr√®s de la marine britannique ainsi que expansion des colonies en Am√©rique. Vers la Virginie et la Caroline se forment les √Čtats √† cultures √©quatoriales tandis l’Angleterre s’empare de la Jama√Įque. L’acte de navigation de 1651 abat la puissance Hollandaise sur l’Oc√©an. L’Angleterre reste la seule superpuissance maritime.

En 1658 Cromwell meurt. Son fils Richard lui succ√®de mais il abdique presque aussit√īt apr√®s. Le Stuart Charles II est rappel√© au pouvoir.

*R√©sultat de recherche d'images pour "walter raleigh"Walter Raleigh fut un pionnier de la marine anglaise et de la colonisation de l’Am√©rique. Il tombe en disgr√Ęce en 1603, lors de l’av√®nement de Jacques Ier. Condamn√© √† mort, il est sursis √† l’ex√©cution et enferm√© dans la tour de Londres. Walter est lib√©r√© en 1616 et se voit confier une exp√©dition dans l’Or√©noque, √† condition de ne pas entra√ģner de conflit avec l’Espagne. Malheureusement, l’exp√©dition √©choue et Raleigh entre en conflit avec les colons espagnols. Il rentre en Angleterre o√Ļ il est arr√™t√© et ex√©cut√©.

Rendez vous en septembre pour lire la suite!