Histoire d’Angleterre partie 1: de Stonehenge à la Guerre de Cent Ans

ProtohistoireRésultat de recherche d'images pour "stonehenge"

L’Angleterre protohistorique est surtout connue pour ses imposants monuments mégalithiques comme Stonehenge. Cette ancienne construction était le lieu où l’on célébrait le solstice d’été. Ce fut les fêtes les plus attractives de toute l’Angleterre. On y venait même des Orcades, à l’extrême nord du pays. L’île fut ensuite envahie par les Celtes qui y apportèrent leur civilisation.

Antiquité

 Vers l’an 55 avant Jésus Christ, Jules César conduisit ses légions en Bretagne (ancien nom de l’Angleterre) mais fut confronté à une forte résistance des bretons, menés pas Cassi-Belan ou Cassivellaunus. Mais grâce à la trahison des Coraniens, César put envahir la Cambrie et Logrie. La conquête fut ensuite interrompue à la mort de César puis reprise sous l’empereur Claude en 43 car le prêteur Aulus, secondé par Vespasien, cumulait les victoires. Claude prit des forteresses et triompha après 16 jours de campagne. La guerre continua ensuite mais elle fut difficile, notamment à cause de la révolte de Bodiacée (61) qui massacra 70 000 marchands romains pour se venger des outrages de l’empereur Néron. Durant les siècles qui vont suivre, les Romains vont étendre leur domination avec la soumission des Brigantes en 70 avec Pétilius Céréalis et puis celle de Gallawg en 86, vaincu par Julius Agricola. Seule la Calédonie (actuelle Écosse) demeura indépendante.

Les romains ont aussi laissé une trace de leur passage en Grande Bretagne avec la construction du Mur d’Hadrien, le Mur d’Antonin et le Mur de Septime Sévère pour se protéger des pirates Pictes. Vers le début du Ve siècle, l’Angleterre de Vortigen (chef suprême élu par les Bretons) a commencé à être ravagée par les Anglo-saxons.

Résultat de recherche d'images pour "mur d'hadrien"Moyen-Âge

 Au Ve siècle, l’Angleterre est attaquée par les pirates Jutes, Angles et Saxons. Vortigen fait alors appel à deux chefs pirates, Hengist et Horsa qui se retournèrent bientôt contre celui qui les avait mandatés. Vortigen fut vaincu plusieurs fois par Hengist qui fonda le royaume Kent. Ces conquérants étaient les Jutes. Les Saxons fondèrent les royaumes de Sussex, Wessex et Essex et les Angles fondèrent le royaume d’Est-Anglie (East-Anglia) qui est à l’origine du nom « Angleterre » ainsi que la Mercie, la Bernicie et la Deirie. C’est aussi à cette époque qu’est apparu le mythe du Roi Arthur et les chevaliers de la Table Ronde. Les États anglo-saxons furent ensuite réunis sous la coupe d’un seul monarque après trois cent ans de lutte. C’est Egbert qui régna dessus et son descendant, Athelstan, fonda le royaume d’Angleterre en battant les Danois, les Norvégiens, les Irlandais, les Bretons et les Écossais en remportant la victoire de Brunanburgh.

En 1066, la couronne passa à un vassal de France, duc de Normandie, Guillaume le Conquérant. Guillaume le Conquérant, appelé aussi Guillaume le Bâtard, remporta la bataille d’Hastings et ceint la couronne d’Édouard III le Confesseur. Guillaume donna naissance à la ligne dite Normande, qui donnera trois rois, Guillaume Ier le Conquérant, Guillaume II le Roux  et Henri Ier Résultat de recherche d'images pour "guillaume le conquérant"Beauclerc. La couronne  passa ensuite à Étienne de Blois. La lutte entre Capétiens et Plantagenêts débuta avec le mariage d’Aliénor d’Aquitaine et Henri II Plantagenêt. Aliénor lui apporta en dot tout le sud ouest de la France (Guyenne, ancienne Aquitaine). Pour Louis VII, cette union est une menace pour la France qui déclare donc la guerre à l’Angleterre. C’est finalement le traité de Gisors en 1180 qui met fin aux guerres franco-anglaises. Le conflit reprend sous Philippe Auguste qui soutien Richard Cœur de Lion contre son père puis sous Philippe IV le Bel qui prononça en 1294 la confiscation des fiefs français d’Édouard Ier. La guerre se termine avec la conquête de la Guyenne en 1296 par l’armée française. Mais le conflit le plus célèbre entre français et anglais reste bien sûr la fameuse Guerre de Cent Ans.

La Guerre de Cent Ans 

Édouard III revendique le trône de France, que Philippe VI de Valois lui refuse. Le roi d’Angleterre s’allie alors avec la Flandre, se proclame même roi de France en 1340 et bat les Français en mer à l’Écluse cette même année. La bataille de Crécy n’en n’est pas moins désastreuse pour les français qui découvrent alors la formidable organisation de l’armée anglaise et les redoutables archers qui la composent. Une épidémie de peste s’abat ensuite sur l’Europe en 1348, ce qui conduit à la signature d’une trêve grâce au pape. La lutte de Jean II le Bon contre Charles le Mauvais, Roi de Navarre aboutit à une reprise des hostilités en 1355. L’année suivante, les anglais mettent en déroute les français à Poitiers et capturent le Roi de france, qui n’en sort qu’à des conditions humiliantes. Édouard III est alors maître de toute la façade atlantique française. En 1369, la guerre reprend une nouvelle fois avec la confiscation de la Guyenne par Charles V le Sage, Roi de France. C’est par de petites batailles que les français reprennent une à une les possessions conquises par leurs ennemis. En 1375, les anglais n’ont plus que la Guyenne et Calais. Les hostilités sont ensuite rouvertes en 1379 par Richard II, nouveau Roi d’Angleterre mais la paix est maintenue jusqu’en 1404 par de petites trêves. C’est malheureusement la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons qui permet à l’Angleterre de débarquer une nouvelle fois en France en 1415, après l’alliance entre Henri IV et les Armagnacs (1412). Son successeur, Henri V administre aux français Résultat de recherche d'images pour "bataille d'azincourt"une sévère défaite à Azincourt puis, de 1417 à 1419, il s’empare de la Normandie et fait signer le « honteux Traité de Troyes » aux Français en 1420. La France vit les pires heures de son histoire tandis que pour les anglais, la victoire est totale. Le dauphin Charles est écarté du trône et Henri VI est roi de France. Cependant, Charles VII entend reconquérir son royaume mais les premières années sont difficiles: les anglais battent les français à Cravant (1423) puis à Verneuil-sur-Avre (1424) et l’ennemi assiège Orléans à partir de 1428. C’est Jeanne d’Arc qui libèrera la ville l’année suivante et fera sacrer le roi à Reims. Henri VI est alors en mauvaise posture, l’arrestation puis l’exécution de Jeanne d’Arc ne suffit pas à ébranler la puissance française. Charles VII met fin à l’alliance anglo-bourguignonne en 1435 (les anglais s’étaient alliés aux bourguignons en 1419 après l’assassinat de Jean Sans Peur, duc de Bourgogne) et reprend Paris en 1437. La Guerre de Cent Ans prend fin après la perte de la Normandie (1450, bataille de Formigny), de la Guyenne (1453, Castillon-la-bataille) et de Bordeaux (1453). Les anglais possèdent encore Calais, mais ils ont perdu la Guerre de Cent Ans.