Call Of Duty: Infinite Warfare

Call of duty infinite warfare est un jeu de shoot à la troisième personne (c’est-à-dire que le personnage est vu de manière externe). Ce jeu coûte entre 25 et 50 euros. Il comporte: un mode campagne,un mode zombies et un mode multijoueur en ligne.

MODE CAMPAGNE:

Vous incarnez Nick Reyes dans l’équipe de l’UNSA. Un jour, le SetDef, une organisation qui a sa base sur Mars, attaque la ville de Genève. Vous devez détruire cette organisation. Cela se passera dans toutes les planètes du Système Solaire.

MODE ZOMBIES:

Dans le mode zombies il y a 3 maps qui se situent dans le parc d’attraction SPACELAND où vous avez enfermé Willard Wyler pour un soi-disant film dans lequel il a enfermé 4 jeunes. Il existe aussi RAVE IN THE REDWOODS qui se passe dans un campement où il y a eu une fête de jeunes. Vous devrez battre un boss comme dans SPACELAND. Une nouvelle map est sortie, elle s’appelle SHAOLIN SURFFLE et se trouve dans une ville chinoise. Il y aura un « pack apunch » pour améliorer vos armes et faire des secrets ;-).Il y a des boites pour gagner des armes communes ,rares, légendaires et épiques.

MODE MULTIJOUEUR:

Le mode multijoueur consiste à jouer avec les joueurs du monde entier et à la maison. On peut faire des caisses communes ou rares. Dans les caisses communes vous avez 3 cartes commes des armes,des cartes de visites, des camouflages, des emblèmes,des doublons, des têtes et des corps tout comme dans les caisses rares. Vous avez des cartes chances mais vous avez juste 2. Les doublons servent à débloquer des armes. Pour les épiques il vous faudra 4000 doublons. Pour les légendaires:2000doublons, pour les rares:500 et pour les communes:200. Il y a aussi des MK2 qu’on ne peut pas acheter avec des doublons.

MISES EN GARDE

Jouer trop souvent et trop longtemps peut avoir des conséquences graves comme l’addiction. Certaines personnes jouent trop, deviennent accro et quelques années plus tard ils se croient vraiment dans le jeu et ne peuvent plus s’en passer. Certains vont même jusqu’à reproduire certains aspects du jeu dans la vraie vie, ne faisant plus la différence entre fiction et réalité, tombant alors dans une violence parfois destructrice.

Alors jouez, mais avec modération!